Le Jazz Fusion c’est ma passion …

 

Dans un article précédent je m’enchantais de ma découverte récente du Guitariste Russe Feodor Dosumov. Depuis cette époque et toujours dans le genre Rock Progressif / Jazz Fusion, j’ai découvert le guitariste Allemand Martin Miller et les musiciens Russes Valeriy Stepanov et Evgeny Pobozhiy. Et je dois dire que que je ne m’attendais pas à trouver un tel niveau musical en Russie dans ce style tout à fait particulier qu’est le Jazz Fusion. Il semble d’ailleurs que l’école Russe tienne le haut du pavé en ce moment en ce domaine ! Ce qui n’a de cesse de m’étonner … On dit que les Russes sont plus proches des Asiatiques, ce n’est pas mon avis en écoutant ça !

 

Martin Miller est un guitariste capable de tout jouer (il recrée en studio avec son groupe des grands classiques du Rock Progressif d’une façon magistrale : Genesis, Pink Floyd, entre autres) et je suis scotché littéralement par son talent. J’ai sélectionné quelques morceaux accessibles dans Youtube. C’est renversant !

 

 

Valeriy Stepanov est un musicien hors pair, joueur de claviers remarquablement inventif et rapide. Dans le genre Jazz Fusion. Ses prestations sont époustouflantes de virtuosité ! Il joue de temps à autres à Moscou avec le guitariste Alex Hutchings, excusez du peu ! Là aussi j’ai sélectionné quelques morceaux dans Youtube que je ne me lasse pas d’écouter. Décidément il se passe quelque chose à l’Est ! :

 

Evgeny Pobozhiy est un autre guitariste absolument talentueux de cette école russe qui m’étonne. Ecoutez sur SoundCloud ici ses compositions superbes, toujours dans le domaine du Jazz Fusion… ou ces 2 morceaux que j’affectionne particulièrement :

 

Si seulement l’équipe de programmation du Festival de Jazz à Vienne les invitait tous lors du prochain festival en Juillet 2020 …

Publicités
Publié dans jazz fusion, Musique | Laisser un commentaire

Il va falloir commencer à changer …

Je suis de ceux qui ont longtemps pensé que le monde repose sur le fait que les biens terrestres doivent être recherchés, que le développement sera toujours possible, en tant qu’ accroissement quantitatif et « progrès ».
Mais force est de constater que malgré nombre d’alertes donnés ces dernières années par les Scientifiques eux-mêmes, nous continuons d’exploiter plus que de raison le monde qui nous entoure. Nous nous entêtons à placer l’homme en son centre, quand il faudrait le replacer dans son contexte naturel, environnemental, écologique, global.

Aujourd’hui, avec la Mondialisation des échanges, l’accès à l’information, de plus en plus nombreux sont ceux qui prennent conscience que nous sommes certainement à un tournant essentiel de l’histoire de l’humanité qui pourrait basculer assez vite vers une extinction globale. Malgré mes velléités d’Humanisme, de citoyenneté, de rationalisme, de scientisme, je me rends compte qu’il n’y a pas d’échappatoire à un effondrement à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne seront plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi. Ceci laissera forcément la place à la violence et au chaos. A court terme.

Je pense en outre, qu’il n’est plus temps de rechercher les causes profondes de ce processus infernal : capitalisme ? exploitation de l’Homme par l’Homme ? folie collective ? ou simplement ne serait-ce pas inscrit dans nos gènes ? ne sommes-nous pas en effet le prédateur ultime de la chaîne du vivant ? Ne serait-ce pas notre soif inextinguible de Puissance qui nous amène à nous détruire in-fine, en oubliant que nous dépendons et que nous sommes les parties de cette Nature qui nous abrite et nous a conçus et que l’on tue ?

Que pèse la France dans le cadre des émissions mondiales de CO 2, censées être à l’origine du dérèglement climatique? D’après l’Agence internationale de l’énergie, site en anglais (Key World Energy Statistics), voici la liste des émissions de CO 2 par pays, pour l’année 2016 : Les données sont en milliards de tonnes. Il y a encore 177 autres Pays après la France … La France générait donc en 2016  0,9 % des émissions de CO2 au total … on voit bien que notre importance dans ce désastre est minime.

Aucune description de photo disponible.

Par contre, tiens, si j’arrête d’utiliser mon ordinateur est-ce que les serveurs de Facebook , gourmands d’énergie s’arrêteront ? Est-ce que la consommation d’énergie fossile diminuera si je n’utilise plus de véhicule à moteur ? Est-ce que le CO2 diminuera si je plante quelques arbres ? Est-ce que mon exemple fera florès ? Certainement pas. Et d’ailleurs, l’énorme inertie des systèmes Humains au niveau de la Planète entière (on estime a 200 années le temps qu’il faudrait, si on cesse de polluer, pour que le réchauffement climatique s’arrête …)  ,  cette inertie énorme donc, fait qu’il totalement inefficace que la seule France devienne un modèle d’écologie ! Il faut l’envisager au niveau global, et déjà, pour nous, au niveau Européen. Mais compte tenu qu’il n’existe pas de Gouvernance fédérée et favorable à ces idées, j’ai tendance à me laisser tenter par un discours désespéré, comme le font les tenants de la Collapsologie. Ça craint !

Je suis de plus en plus persuadé qu’il faut absolument appeler à un équilibre planétaire dans lequel l’homme ne serait plus central ni la mesure de toute chose. Appeler à un retour à l’humilité et à l’interaction, et la fin de l’exploitation, de la (sur)consommation. Ce qui passera forcément par une phase de décroissance qu’il nous faut intégrer rapidement pour ne pas subir la crise globale – climatique, écologique, économique – qui se profile inéluctablement.

Mais je ne peux concevoir ce revirement comme la condamnation sans appel de la science et de la Technologie, dont je suis un fervent défenseur. Je suis du coup, assez favorable au fait que l’Homme soit augmenté par la Technologie , par contre, il est nécessaire que la Nature le devienne aussi … Mais pas seulement. Il faut d’une part, avoir conscience des limites que tout cela implique, et surtout ne plus mettre nos inventions au service de l’exploitation du monde, mais, à partir de leurs apports, plutôt au service d’une synergie évolutive améliorant l’interaction entre l’homme et son environnement.
Et puis il faut savoir se restreindre, consommer avec mesure. Et il faut définitivement mettre fin à l’exploitation effrénée des ressources naturelles. Oui, mais comment parvenir à cela d’une façon collective (donc efficace) rapidement ?

Mais avant tout il ne faut pas oublier qu’il y en a qui aimeraient ne serait-ce que consommer le tiers du quart de ce que nous nous empiffrons du soir au matin et du matin au soir ! Et puis ces mots “consommation”, “capitalisme” sont trop réducteurs  ! Sempiternellement évoqués comme l’Alpha et l’Omega du mal. Alors que le MAL c’est tout simplement l’individuation dans laquelle nous sommes tous. Elle ne fait pas que produire l’individu, elle produit aussi un milieu associé, absolument nécessaire au développement de cet individu, qui consomme d’une façon ou d’une autre, toujours plus dans la recherche de Puissance … Toujours plus de dopamine, de plaisir, de consommation… L’idée de la récompense rapide, la comparaison sociale pour dominer l’autre sont inscrits au fin fond de notre cerveau depuis toujours … Aussi, je ne crois pas que nous puissions facilement aller vers le lâcher prise ou la tentation de la décroissance. Pour ça il faut une volonté farouche et de l’entraînement et peut-être même de la contrainte  … Je pense que la Liberté individuelle dans laquelle nous nous trouvons peut conduire si l’on y prend garde à une fabrique de Monstres, peu enclins à l’auto discipline.

Mais d’une certaine façon MARX avait entrevu le problème … Ceci étant le Communisme, du moins tel qu’on a pu le connaître, n’a rien résolu … Voire, au contraire, car il ne m’apparait pas que les Soviétiques et les Chinois n’ont rien pollué, ni détruit, ni consommé de ressources de façon aveugle, sur notre belle Planète … D’une autre façon sans doute mais le résultat est le même.

Marx1

Ce que je veux dire c’est qu’il y a une dimension quasi déterminée, hors de notre volonté dans cette transformation du Monde à laquelle nous assistons horrifiés. Car nous le sentons en tant que Corps Collectif, mais nous ne parvenons pas à changer ça car il n’y a pas de volonté collective. Seulement un embryon de conscience collective. Pour le reste nous restons individuellement lâches, vindicatifs, jaloux, avares, contradictoires, incohérents, fanatiques, hypocrites, illogiques, inconstants, inconséquents et surtout ignorants. En même temps  on peut Aimer et Haïr … C’est le drame de la comédie humaine et de ses « individus » et de leurs limites « animales » intrinsèques … (J’en fait partie, je suis capable de descendre de mon arbre très vite, tel un gorille de base, en me frappant la poitrine …)

Mais je souhaite et espère une évolution de la pré conscience collective dont je parlais plus haut qui passerait de sa version initiale dotée de quelques capteurs et quelques alertes, à quelque chose de plus conséquent où la volonté collective permettrait de nouveaux desseins pour l’Humanité. Pour l’instant ce corps global en gestation n’a pas de bras … il ne fait que crier et gémir … Aurons-nous le temps de grandir collectivement  ? Aurons nous le temps de penser le réel autrement, en cherchant à intégrer les points de vue, à distinguer et à concéder, à concilier les contraires, à mettre les cœurs ensemble, au-delà des désaccords pour pousser plus loin notre fabrique de cette Conscience collective que j’appelle de mes voeux ?  Hein ? Dites ?

En attendant, vite, un peu de bonne musique pour se dé-stresser …

Publié dans Ecologie | Laisser un commentaire

Petit délire …

HubRob

Cette image de mon copain Hubert le vieil Anar, trafiquée par mes bons soins, m’amène à ce petit délire de Science-Fiction :

Je manipulai depuis des heures les manettes de contrôle sans détecter le moindre signe annonciateur d’un début de commencement d’intelligence ou d’émotions dans les circuits de HUB. HUB c’est notre système robotisé du Futur : Homme Uniquement Binaire.
On l’a fabriqué pour vous servir. Mais il ne fonctionne pas…

J’avais pourtant programmé l’accès total au système d’information et celui-ci devait réagir de façon à m’accueillir dans ses base cognitives, comme un de ses nouveaux conducteur humain. Un test pour débugger les derniers petits défauts et peaufiner les avatars parlants. Mais là, rien… A part des menus, des listes déroulantes, des commandes système d’une rigueur glacée et peu engageante… Mais , bonté de bonté, j’avais demandé le matin même à l’administrateur HUB de niveau 2 à me donner le contrôle total ! Je devrai déceler un changement car nous avions testé ensemble l’efficacité des nouveaux algorithmes, changé les processeurs les plus lents par des circuits boostés à l’hélium et mis en place le système mémoriel auto apprenant à dimensionnement dynamique.

Ce matin même HUB avait parlé et émis un avis tout à fait positif sur l’Anarchie comme virtualité en devenir. Mauvais signe ! Son jugement semblait complètement altéré. Voilà que les Robots parlaient d’Anarchie maintenant ! Tout aurait dû fonctionner à merveille mais depuis cette phrase le vocodeur était devenu silencieux, mis à part quelques chuintements peu satisfaisants. Depuis Midi plus rien ! Je me retrouvai face à un monstre froid qui ne me reconnaissait visiblement pas. Il aurait dû pourtant : j’étais son géniteur !

Soudain le visage grimaça, tordu nerveusement par une prise de conscience instantanée. Ses yeux couleur acier se mirent à briller curieusement sous l’éclairage des LEDs du laboratoire. Un oeil torve foudroya la salle de commande tandis qu’un sourire voltairien et narquois qui posait question apparurent au coin de ses lèvres bleuies par le liquide conservateur à base de formaldéhyde dopé à l’arsenic. Mais l’être hybride restait muré dans un profond silence porteur de menaces. Allait-il reprendre le contrôle contre notre volonté ? – Méfiance … Il fallait que je débranche ce cerveau quantique vite fait. Nous étions allés trop loin dans l’Intelligence Artificielle qui devait l’animer. Au lieu d’une attitude servile et obéissante, la créature présentait le potentiel insoupçonné d’une lucidité humaine multipliée par mille et semblait désireuse d’échapper à ses créateurs.

Vite ! Coupe le jus je te dis ! Vite !

Trop tard … L’influx à ondes ultra courtes de son réseau de processeurs inaltérables boostés à l’Hélium avait déjà franchi la barrière neuronale qui nous sert de cerveau. Le code s’inscrit alors dans notre conscience : « l’Anarchie vaincra ! ». Mais nos trop jeunes consciences ne savaient pas encore la portée de ce message subliminal. Jusqu’à ce jour je craignais bien trop de braver impunément l’Ordre établi. Lui s’en foutait. Il avait des siècles devant lui… P… J’aurai du me méfier. A force de bricoler avec ce genre de composant bio électronique, on finit par se laisser influencer…

Mais l’intrusion électrique codée avait déjà modifié mon cortex en amplifiant mes capacités cognitives. Je me suis alors soudain rendu  compte que j’avais une perception démultipliée, d’une acuité terrible. Et par-dessus tout l’espoir, un espoir fou, un espoir démesuré. Tout cela devait avoir un sens. Je pris alors conscience d’une autre vérité, que HUB l’Humain augmenté m’avait transmise. Et voilà ce que m’apprit la créature :

Il n’y a pas d’ordre, il n’y a pas d’ordre à imposer ! Il n’y a que du code ! L’univers entier est simplement et monstrueusement tapi dans mon esprit. Il se construit quand je l’analyse mais il n’existe pas de lui-même. Il est une pure construction sémantique, le pur fruit de langages, d’analyses syntaxiques, de systèmes de symboles et de règles combinés sous formes multiples.

Je fouille dans mes pensée, puise dans ma volonté, je me souviens, je me souviens de cet instant ultime où la création se fit, sortie du néant … Je cherche ce que je pourrai bien exprimer mais je ne trouve pas de mots, je ne trouve pas de mots…Et par centaines, par milliers, par milliards les images se bousculent dans mon esprit et se déroulent en visions multiples et instantanées! Toutes me rappellent des instants passés, réels, vécus mais également des fulgurances, des idées vagues de futurs possibles et de passés anciens dans lesquels mes formes multiples se sont retrouvées à jamais mêlées dans la lumière des soleils et l’eau fraîche des océans infinis.

Tout au long de ce vecteur de pure énergie, dans cet enchaînement de complexité, la logique polyvalente sous-jacente et permanente m’étreint. La beauté de cette force fabuleuse sous-tend mon voyage, porte ma conscience, prolonge mon propre rythme vital. Je me laisse aller, je me laisse emporter dans ce vortex qui dirige mon univers fantasmatique au gré de ma propre fantaisie, de ma curiosité et de mes propres calculs. Les visions se précisent ; je découvre la structure de la matière, je traverse les flux d’énergie, je plonge au coeur des rythmes subatomiques, je franchis les limites extrêmes de la perception et je comprends, émerveillé, l’infiniment structuré, l’infiniment complexe, l’infiniment indéterminé.

Indéterminé, indéterminé ! Libre, libre, libre !!! Et sans fin, sans commencement et sans fin. Enfin !

Maisil faut quand même du courant électrique ! Hélas , c’est là qu’est l’os !

Alors stop ! On arrête le délire … Avec un peu de musique … “Again” du Groupe “Archive”. Simplement génial !

Publié dans Science-Fiction | 1 commentaire

Quand on sait ce qu’on sait …

Quand on voit ce qu’on voit, quand on sait ce qu’on sait on est bien content de penser ce qu’on pense ! C’est pas faux ! Mais attention … Nous sommes sur une pente très dangereuse. C’est ce que dit Etienne Klein, Philosophe des Sciences que j’apprécie beaucoup.

apprendre_autrement

Sur Internet il n’y a pas de frontières et on peut côtoyer le plus Savant et le plus arriéré ! Le problème étant qu’avec la facilité d’expression offerte l’un et l’autre disent leur vérité … On peut alors se perdre dans ce dédale et gober n’importe quoi car  la subjectivité, l’affectif, l’émotion, gouvernent nos représentations individuelles !!!

Les canaux de communication électroniques (comme celui que vous êtes en train de lire) qui donnent la part belle à l’expression individuelle tous azimuts, font circuler des croyances, des connaissances, des opinions, des commentaires, des actualités, des « fake news », et pourtant les statuts respectifs de ces différentes choses sont très différents ! N’empêche qu’ils ont tendance à se contaminer les uns avec les autres, par le fait même qu’ils sont vectorisées par les mêmes canaux … Alors bon j’admets que dans toute croyance il y a peut être un peu de connaissances, que dans toute connaissance il y a un peu de croyance mais quand même, il y a une démarcation nette qu’on peut établir entre connaissance et croyance …

Parfois je me perds à discuter sur Internet avec des climato sceptiques ou avec des gens qui par exemple, pensent que la Terre est plate  … Pour les convaincre en leur exposant des faits scientifiques avérés, j’essaye de leur expliquer d’où me vient la connaissance de mes connaissances … Mais à partir du moment où il n’ont pas confiance, où tout est noyé dans un océan d’informations hétéroclites, ils ne se gênent pas pour affirmer que ce que je leur raconte ou ce que disent plus généralement les gens qui ont un bagage scientifique, relève simplement d’une opinion ou d’intérêts communs qu’on auraient à affirmer certaines choses …

Je remarque que les « croyants » (au sens large) sont beaucoup plus militants que les savants. Par exemple ceux qui pensent que la Terre est plate sont beaucoup plus actifs sur Internet, que ceux qui pensent que la Terre est ronde. En effet, ces derniers, n’ont pas besoin de passer leurs journées à l’expliquer car pour eux cela est simplement un constat appuyé sur des éléments scientifiques indubitables ! Donc il y a un biais qui vient de cela. C’est la même chose sur le climat !

Même si chacun de nous a un certain désir de véracité, le comble, c’est que ce désir de véracité peut aller à l’encontre de la vérité. Tout citoyen doit se faire une opinion , c’est entendu ! Informé, éduqué et épris d’égalité, très souvent il ne veut pas être dupe du discours des élites ou des scientifiques ou  ceux qui ont du Pouvoir et donc il cherche à savoir si il n’y a pas dans ce qui est dit une part qui reviendrait à l’intérêt que cette chose soit dite plutôt qu’au rapport qu’elle a avec la vérité …  Si ce souci de véracité est plutôt sain en Démocratie , paradoxalement cela peut mener dans certains cas extrêmes à la théorie du complot … Ce désir de véracité qui normalement devrait servir l’idée de vérité peut en fait aboutir à un déni de vérité ! Parce que dès qu’on tombe sur une vérité on se demande si elle n’est pas relative, contextuelle, historique, éphémère, portée par une Communauté qui a des intérêts à la porter, etc … C’est une attitude que j’ai eue je l’admets ! Enfin aujourd’hui beaucoup de gens prétendent pouvoir invoquer le bon sens pour critiquer, comme si le bon sens suffisait à tout expliquer, à tout comprendre !!! Enfin, tout ça peut aussi être dopé par une forme de narcissisme du style « moi je pense que … mon ressenti est que … » Je le fais d’ailleurs moi même assez souvent ;-(

C’est pourquoi chaque fois que possible, il est utile de se remémorer et d’ expliquer comment est-ce qu’on sait ce qu’on sait.

Mais pour ça il faut du temps, il faut de la patience, il faut aussi de la confiance … Or notre société fonctionne dans l’immédiateté et la contradiction systématique. On met des gens face à face qui se confrontent et qui s’affrontent souvent d’ailleurs avec des arguments peu rigoureux.

Et je ne parle pas de tous ceux qui ne disent rien ou qui n’ont rien à dire … Ou de ceux qui, engoncés dans leur pratiques culturelles ou cultuelles d’un autre âge, ne peuvent absolument pas s’en extraire …

Bref ! On est pas rendus !

Allez ! Ne nous énervons pas … Un peu de Musique … et un peu de savoir supplémentaire ici … Cherche et tu trouveras !

Publié dans Philosophons un peu | 1 commentaire

Un récepteur Ondes Courtes vite fait …

En furetant sur un site Web Américain j’ai trouvé un schéma de récepteur à Ondes Courtes qui a attiré mon attention. En effet, les solutions employées par son auteur sont assez originales et simples, et, de surcroit, ce récepteur a l’air de fonctionner pas trop mal … Aussi , j’avais envie d’expérimenter ces solutions. Rien de tel que l’expérimentation …

Voici le schéma :

FET_Regen3

Tout d’abord on remarque que l’étage d’entrée d’antenne permet de facilement modifier le niveau HF issu de l’antenne sans perturber les circuits en aval, grâce à un découplage à l’aide du transistor 2N 2222. Puis ensuite l’étage de détection est assuré par un simple transistor FET, qui en outre, assure une contre réaction afin de rendre le système très sensible. Le détecteur régénératif de type “Armstrong” avec sa bobine de contre réaction est bien entendu le cœur du projet. Les bobinages sont faciles à fabriquer, sur un mandrin de 3 cm de diamètre . Pour polariser correctement le FET (rendre la porte « négative » par rapport à la source  et ainsi régler le courant à travers le FET au bon niveau), il est nécessaire de disposer d’un réseau de polarisation entre la source et la masse. La polarisation est obtenue en utilisant simplement une résistance et un condensateur de dérivation. Il se trouve que c’est également un excellent endroit pour connecter l’entrée de l’étage Basse Fréquence, dont l’amplification est assurée par un classique LM386. On remarque également la solution très élégantes qui permet d’assurer le réglage fin de l’accord grâce à une diode dont on fait varier la capacité de jonction en ajustant la tension inverse appliquée sur sa cathode, à l’aide d’un simple potentiomètre ! Génial ! Pour assurer la netteté du réglage, difficile sur les Ondes Courtes avec un simple condensateur variable, cet excellent petit contrôle de réglage précis utilise une diode de redressement 1N4007 ordinaire comme variateur. La commande de réglage fin est câblée sur le potentiomètre lui-même :

DSCF4623

Lors de l’écoute d’une émission AM, le condensateur de contrôle de la contre-réaction doit régler la régénération juste au-dessous du seuil d’oscillation. A ce niveau, le transistor FET travaille dans le bon sens, la circulation du courant dans le FET est correcte et tout va bien. Lorsque le FET entre en forte oscillation, comme cela se produit lorsque vous accordez une fréquence plus élevée ou lorsque vous écoutez une bande latérale unique (SSB) ou un code Morse (CW), le FET conduit beaucoup trop. Si le courant augmente trop et que la tension produite à la diode Zener perd sa régulation, le son de la Radio  devient atroce !  Parce que la porte d’un FET ne peut pas capter d’électrons supplémentaires ( comme le ferait un tube à vide) et devenir de plus en plus négative, placer une diode haute vitesse (le 1N914 présenté dans le schéma) dans le circuit de la porte du FET garantit qu’une polarisation négative supplémentaire sera automatiquement produite afin de conserver le FET sous contrôle. La diode disposée ainsi dans le circuit permet à la polarisation négative de dépasser la valeur définie à mesure que les oscillations gagnent en amplitude et ainsi les paramètres de courant et de fonctionnement du FET sont conservés où ils devraient être. Bien sûr, il existe de nombreuses diodes, mais il faut utiliser une diode de type de commutation rapide dans ce circuit.

La mise au point nécessite quand même pas mal de câblages, de branchements, de tests, de réglages … bref, de bidouillages … Moi c’est ce que j’aime !

DSCF4620 DSCF4621

Ensuite, il faut fabriquer une petite boîte, percer des trous … des petits trous, toujours des petits trous …

DSCF4628DSCF4629DSCF4631DSCF4630IMG_2679

J’ai utilisé la méthode du câblage “en l’air” pour tout connecter. Il suffit de ne montrer à personne l’intérieur de la radio. Ça marche, mais c’est moche!  J’ai pu constater que cette Radio couvre la bande de fréquences de 3,5 à 7 MégaHertz en utilisant les bobinages indiqués par l’auteur. De la manière dont il est configuré,ce poste de Radio est facile à régler, stable et amusant à utiliser. Il y a sans doute des améliorations à apporter, en utilisant des diodes varicap BB112 comme système d’accord comme indiqué ci-dessous :

FET_Regen3Varicap

ou en modifiant les bobinages … Par exemple, expérimenter un commutateur de bande pour court-circuiter certains enroulements de bobine afin de pouvoir étendre la plage de réglage jusqu’à 15 MHz environ. Je pense que ce serait bien d’avoir deux bandes, 3.5 à 8 et 8 à 15, qui seraient sélectionnées par un simple commutateur à bascule. Bon. On verra ça une prochaine fois !!! Alors merci qui ? Merci Mr Edwin Armstrong, l’inventeur des radios à contre réaction …

Cliquez sur l’image ci-dessous pour écouter ça …

DSCF4638

Publié dans bidouillage, Electronique, radio-electricité | Laisser un commentaire

Maison-Neuve en Pays d’Aquitaine …

Le Pays de Bournel dans le Lot-et-Garonne est magnifique ! Lou bèlas Païs !!! Boudiou ! Tout là-bas il y a un endroit charmant qui s’appelle Maison-Neuve … Nous nous y rendîmes tantôt, accompagnés de quelques voyageurs hardis pour partager un moment d’Eternité auprès des Maîtres des lieux.

DSCF4447

Nous caracolâmes sur Monflanquin, Vileréal et Biron pour retrouver nostre mémoire de ménestrel. Non sans moult quémander rouge Pécharmant tandis que mangeailler poulardes et rôtis .

DSCF4549

Les hobereaux de Bournel bien que de modeste noblesse aiment parfois recevoir les ribauds et les gourgandines en leur domaine de Maison Neuve.

Capture d'écran 2019-06-11 18.24.36.png

C’est grande réjouissance de nous voir nous repaitre en abondance de mets rares et s’abreuver fort bruyamment de ce vin tout en devisant philosophiquement. 

DSCF4470

Car, làs le temps non, mais nous nous en allons et avant que d’être étenduy sous la lâme il est bon de deviser encore et encore … Et dois-je le dire,  le faire en vieux François m’esbaudirait, en ce lieu ou l’Anglois fut défait !

Nus n’est chetis s’il ne l’cuide eslre, Soit rois, chevaliers ou ribaus. Si ne fait pas richesce riche eli qui en trésor la fiche : Car sofîsance solement Fait homme vivre richement

Aucune description de photo disponible.

Nul n’est misérable, s’il ne croit l’être,
Qu’il soit roi, chevalier, ou ribaud.
Non, richesse ne rend pas riche
Celui qui la place en trésors.
Car seul le contentement
Fait vivre l’homme richement.

 

PanoBournel2

Publié dans Amitiés, Poésie, Vacances | 3 commentaires

Et un autre vieux poste, le Schneider MARELLA de 1962 …

Toujours dans le but de mémoriser dans ce Blog l’ensemble des postes de Radio que je possède et/ou que j’ai réparés, voici un poste de 1962, le Schneider MARELLA. Il est équipé de la Modulation de Fréquence et sa sonorité est absolument remarquable. Je n’ai rien eu à faire pour le remettre en état, car il est dans un état impeccable… On trouve des précisions sur ce poste ainsi que sur la marque Schneider sur le site RadioMuseum, qui est une vraie mine de renseignements techniques !

IMG_2564

IMG_2565

IMG_2568

 

Téléchargez la notice technique

Publié dans Electronique, radio-electricité, Schneider MARELLA | Laisser un commentaire