Du Mont Aiguille, en passant par Chatillon en Diois …

Ce Mercredi 18 Avril 2018 petit tour de Moto autour du Vercors; direction Grenoble, Vif, Monestier de Clermont, arrêt vers le grand Veymont et le Mont Aiguille, retour par le Col de Menée, Châtillon en Diois, Crest, Chabeuil, Beaurepaire. C’est beau ! 350 kms quand même … Mais avec ma GS 1200 c’est du gâteau !

Capture d'écran 2018-04-18 22.19.57.png

Allimas DSCF3249 DSCF3247

DSCF3277 DSCF3281 DSCF3279

Pano2

Pano1

Cliquez sur l’image ci-dessous pour visionner la vidéo de ce moment :

Pano3

Publicités
Publié dans Moto | Laisser un commentaire

Vieux motard que jamais …

Oui je suis un vieux motard. J’ai eu mon permis moto en 1978, j’avais 23 ans. Avant cette date je vivais à Lyon (à Saint Priest) et j’allais au boulot en 125. Une 125 XL Honda achetée chez Pithioud à Lyon  … ça allait super bien pour aller faire des virons dans la neige fraîche !

  DSCF3153

Un beau matin, alors que j’étais arrêté à un feu rouge, j’entends un PoumPoumPoum des plus suaves, caractéristique d’un gros monocylindre et un gars en 500 XT arrive à côté de moi. Le feu passe au Vert et là, d’un coup d’un seul , il mets les deux pieds sur l’arrière de sa selle et démarre sur la roue arrière en 3 coups de pistons en me laissant sur place. Je suis tellement impressionné que je le suis pour mieux voir la “bête”. Coups de chance, il habite pas loin. Je le rejoins et lui demande, fébrile, “vous la vendez ?” Et lui de me répondre “Oui comment vous le savez ?” Et paf ! J’ai craqué. Il fallait donc que je passe le permis… A l’époque c’était carrément une formalité. C’était une XT 500, le tout premier modèle “américain”, avec le pot passant sous le sabot moteur… Allumage en 6 volts, pas de démarreur, juste un kick. Et il fallait un sacré coup de jarret. Mais quel bonheur ! Je devenais un “vrai” motard.

DSCF3092  DSCF3129  DSCF3137 

Pas de problème pour descendre à deux, dans le Midi …

DSCF3040 DSCF3028

A partir de là j’étais fait et refait. Le virus de la moto m’avait définitivement infecté. Alors quand le nouveau modèle de 500 XT est sorti, je l’ai acheté. Elle était encore mieux, passée en 12 volts. Les démarrages étaient plus aisés, mais toujours au kick !

DSCF3098 

C’était l’époque des Paris Dakar ou Yamaha et Honda peaufinaient leurs nouveaux modèles. C’était l’époque où l’on ne craignait pas avec Bernadette d’aller d’une seule traite à Venise …

DSCF3128 

C’était l’époque où de bon matin j’attaquais dans la montée du Tailleferre avec mon bon vieux copain Denis Viviant qui chevauchait une 500 XLR …

DSCF3123

Et puis est alors sorti LE nouveau modèle qui faisait rêver : La Ténéré ! Apparition du démarreur électrique et passage à 600 cm3 sur un monocylindre 4 temps … ça lui donnait un couple d’enfer !!! J’ai eu 2 Ténérés … La route des Alpes je peux vous dire que je la connais par coeur !!!

DSCF3076     DSCF3140 TénéréGareoult DSCF3054

Puis je suis passé à la moto “de route” histoire d’être plus à l’aise sur l’autoroute pour descendre dans le Midi … J’ai acheté une Yamaha 750 XV, un bycilindre en V, équipé d’un cardan. Elle était très sympa. Mais elle faisait un bruit de pignons au démarrage assez peu recommandable…

DSCF3111 DSCF3112 DSCF3114 DSCF3038

Je ne l’ai pas gardé très longtemps et suis revenu à mes premières amours, à savoir les gros “trails”. J’ai alors acheté la 650 Honda “Dominator”, le mono qui damait le pion à la Ténéré !!! Un avion de chasse aussi à l’aise sur autoroute que sur les chemins pleins de cailloux … avec un freinage d’enfer !

DSCF3059 Dom

Puis je suis devenu “Papa”. On était alors en 1990. Désormais à charge d’âme, je prenais peur à moto. Alors, non sans regret j’ai vendu la Dominator. Il me fallait devenir raisonnable … J’ai attendu que mon fils ait 12 ans pour revenir à la moto. En 2002, je tombe sur une annonce sur Internet de vente d’une 650 W KAWAZAKI. C’est une moto dont je rêvais depuis un certain temps car elle me rappelait les bonnes vieilles Triumph Bonneville, avec son moteur bycilindre vertical callé à 360°,elle m’avait carrément tapé dans l’oeil … Une très bonne affaire. Il fallait aller la chercher à Toulouse en TGV. Je suis revenu par les petites routes, un vrai régal. Tout le monde s’inquiétait bien évidemment…

_26 _20 _19

Enfin, en 2008 j’ai acheté LA MOTO, THE BIKE. LA BMW 1200 GS, la reine des gros « Trails » … Avec son fameux flat-twin de 100 cv et son cardan. Elle a aujourd’hui 68000 kms et moi j’ai 62 ans … Je n’ai rien vu passer … Pour moi la 125 c’était hier !

IMG_3456 IMG_1940 DSCF0501

PanoAucelon

J’en suis tellement content que je lui ai consacré le poème qui suit et que tout motard qui me lira comprendra à 100 pour cent.

La première fois
Toute neuve
Je l’ai prise
Sans faiblesse

Son souffle rauque
M’a séduit
Je l’apprécie
Je le confesse

Depuis ce temps
Elle m’obéit
Au quart de tour
En souplesse

A ma poigne
Telle Pégase
Elle réagit
En vitesse

Elle me rassure
Dans mes parcours
Tant elle pardonne
Maladresses

Je suis confort
Elle me protège
Et ne me donne pas
Mal aux fesses

Je l’aime encore
Ne vieillit pas
Toujours pimpante
La bougresse

Pour jouir ensembles
Des chemins
Et devant nous
L’allégresse

Elle me conserve
Elle me transporte
Dans le soleil
Ma GS

Vous l’avez compris
C’est à 2 roues
Que resplendit
La jeunesse !

Allez ! A un de ces 4, sur la route …

DSCF0476

Publié dans Moto | Laisser un commentaire

Un trésor pour électronicien en herbe …

Bidouilleurs, bidouilleuses, si, comme moi vous avez accumulé depuis des lustres des tas de composants électroniques de “fonds de tiroirs” , …

DSCF3020

Vous savez qu’ils est nécessaire de faire le ménage de temps en temps. De préférence en les rangeant et les classant par types, conservant ce qui peut servir et jetant ce qui n’a pas d’intérêt. Personnellement ce qui m’a toujours gêné c’est de ne pas savoir si tel ou tel condensateur est encore bon, quelles sont les valeurs de tels ou tels composants sur lesquels les inscriptions sont devenues illisibles, de quel type de transistor s’agit-il, quels en sont les brochages,  etc … Il est vrai qu’ Internet permet assez facilement de retrouver les caractéristiques de ce type de composant quand on est capable d’identifier leur marquage mais cela ne dit pas si ils sont encore en bon état. Et là, je viens de trouver le testeur miracle ! En fouillant sur Internet j’ai trouvé un kit à monter, pour le prix de 30 dollars donc pas cher pour le service rendu. Je l’ai trouvé à cette adresse et je l’ai commandé.

Après avoir consciencieusement soudé tous les éléments j’ai réalisé quelques tests. C’est magnifique ! Voici donc un petit montage que je conseille vivement à tous les électroniciens en herbe (ou pas).

DSCF3009 DSCF3010 DSCF3011 DSCF3012

Spécifications :
 
Mesure de résistance série équivalente  des condensateurs : 2.2uF à 20,000uF avec une résolution de 0.01Ω
  Mesure de Capacités: 100pF à 20,000uF
  Mesure d’Inductances: 10uH à 20H
  Mesure de Résistance : 0.1Ω à 20MΩ
  Tests et brochages de tous transistors: Bipolaires (NPN, PNP), FETs, MOSFETs (N-Channel, P-Channel,) Thyristors, et Triacs.
  Tests et brochages et voltage de diodes, double diodes,  diodes varicap (et leur capacité), diodes zener  (test voltage up to 5V) ainsi que les diodes LEDs.
 

Alors j’ai monté tout ça dans un petit boitier récupéré sur la base d’un vieux téléphone et voilà le travail :

DSCF3017 DSCF3019 DSCF3018

ça marche ! Je suis très content de cet achat !!!

Publié dans bidouillage, Electronique | Laisser un commentaire

Un éblouissement de joie pure avec Dhaffer Youssef

Pour tous ceux (oui, j’en connais …) qui mettent dans le même panier tous les « Arabes », tous les « Musulmans » et les prennent pour des gens agressifs, refoulés ou incapables de créer la joie, je vous recommande d’écouter la Musique de Dhaffer Youssef. Elle va vous réconcilier avec l’Humanité .

Résultat de recherche d'images pour "Dhafer youssef" Résultat de recherche d'images pour "Dhafer youssef" Résultat de recherche d'images pour "Dhafer youssef"

Issu d’une modeste famille originaire d’un village de pêcheurs du centre-est tunisien, il descend d’une longue lignée de muezzins. Dhafer Youssef a grandi a Téboulba, petit village de pêcheurs de l’est tunisien. Initié très jeune à la litanie coranique par son grand-père, il explore peu à peu le potentiel de sa voix, reproduisant des chants diffusés à la radio dans la cuisine de sa mère, expérimentant des vocalises au hammam du village. Intrigué par la voix de l’enfant, le muezzin du quartier l’encourage à enregistrer un appel à la prière.Ce n’est pas pour cela qu’il a sombré dans l’intégrisme ! Au contraire, la maîtrise de la performance vocale est pour lui un héritage, dont il a su tirer profit en toute liberté d’interprétation,pour notre plus grand bonheur. Considéré aujourd’hui comme le joueur d’oud le plus inventif, Dhafer Youssef a réussi la prouesse de ramener cet instrument étranger à la scène jazz, pour le sortir de son rôle traditionnel en le confrontant à plusieurs genres. Intrigante et riche de sa complexité sa musique rend heureux. Je suis allé le voir ce Jeudi 29 Mars à l’Isle d’Abeau. Ce fut un éblouissement. La musique adoucit les moeurs, c’est certain et la connaissance de l’autre permet de comprendre la complexité du Monde qui nous entoure.

J’aime Dhaffer Youssef pour cet espoir qu’il me donne de marier nos cultures si différentes mais si promptes à la beauté universelle. Je vais de ce pas acheter son dernier disque, un album qui juxtapose sonorités mystiques orientales et textures du jazz actuel.

Ecoutez ça je vous ai fait une petite sélection, parmi les morceaux que je préfère.

Trop bon.

Publié dans Musique | Laisser un commentaire

Je suis fou des … alimentations électroniques !!!

Durant ma vie professionnelle, n’ayant pas toujours eu le temps requis pour construire une alimentation de laboratoire digne de ce nom il m’arrivait de pester lorsque je ne parvenais pas à alimenter correctement tel ou tel bidouillage électronique construit à la va vite un soir pour me détendre et assouvir ma passion de l’électronique. Peu à peu une grande frustration s’installa dans mon esprit. Car au bout du compte, quand on a la passion du bricolage électronique, ce qui compte le plus c’est l’énergie électrique pour alimenter et tester tout les montages improbables que le bidouilleur fou peut concevoir. Il fallait que je construise des alimentations électroniques, cela devenait la priorité des priorités !!!  Et ce fut finalement arrivé en retraite que j’ai pu enfin mettre fin à ce tourment, passant de longues journées de cet hiver 2018 dans mon atelier ultra secret à patiemment rassembler  tout le nécessaire et à élaborer mes constructions.

28022018

En faisant le ménage dans mon grenier j’ai, à ma plus grande joie, redécouvert que  j’avais accumulé toutes ces années tout un tas de bric à brac contenant en particulier, des transformateurs, des ponts de diodes, des condensateurs, des transistors de puissance, du fil, des câbles, des voyants, des cadrans, des boîtes, des Leds, des lampes, des interrupteurs, des prises, des refroidisseurs, des plaques de circuits sur lesquelles dessouder tout un tas de composants … Bref, de quoi construire des alimentations !!!  Alors je n’ai pas construit une seule alimentation mais carrément 8 alimentations électroniques !!! J’allais pouvoir essayer différentes solutions en utilisant différents principes, différents schémas, et surtout ce que j’avais sous la main, plus quelques circuits annexes achetés à vil prix sur Internet chez CONRAD (potentiomètres multitours …)  et chez WISH .

Tout d’abord, pour afficher les volts et les Ampères, Bidouilleurs, bidouilleuses, je vous recommande en particulier ce Voltmètre/Ampèremètre à 1 Euro pièce qui me parait indispensable et surtout qui ne vaut pas le coup de s’en priver :

Capture d'écran 2018-03-29 11.51.22.png

Voici donc “mes alimentations” qui je l’espère vont combler à jamais mon envie d’en fabriquer d’autres …

Tout d’abord 2 alimentations qui me permettent de recharger facilement tous les petits accus au Lithium( vous savez ceux qui permettent de faire fonctionner les visseuses sans fil) qui traînent ou que je récupère … En effet, très (trop) souvent ces accus semblent ne plus fonctionner et ne plus être rechargeables… C’est là que cet excellent schéma trouvé sur Internet, intervient pour leur redonner vie.

DSCF3006 DSCF3007

La particularité de ce type d’alimentation est d’être à tension réglable et à limitation de courant, très utile pour ne pas faire exploser les accus au Lithium !!!  Le schéma en est le suivant :

li-ion.png

Typiquement on règle la tension à vide à 3,7 volts, à l’aide du voltmètre, puis on connecte l’accu à charger. L’intensité de charge est limité par le circuit à transistor intégré dans la commande d’ajustement du régulateur variables LM 317.  Lorsque celui ci est chargé l’ampèremètre indique 0 mA de débit.

Voici ensuite une alimentation à tension variable un peu plus puissante, commutable de 0 à 12 volts et de 12 volts à 35volts (intéressant le 30 volts continu pour faire fonctionner les LEDs de 50 Watts !!!) :

DSCF3004

La source de tension primaire est une mini alim à découpage 12 volts retrouvée au fond d’un vieux carton, qui vient alimenter le boitier inférieur équipé de 2 vieux cadrans du plus bel effet … Le circuit 0 à 12 volts  est basé sur l’utilisation d’un LM 317 (LE régulateur passe partout que tout électronicien doit avoir dans ses tiroirs) et le circuit 0 à 35 volts utilise un Booster convertisseur à découpage 10-32 V à 12-35 V de 150 Watts commandé chez Ali Express pour 6 Euros :

Capture d'écran 2018-03-29 11.56.45.png

Puis, en naviguant sur le Net je me suis rendu compte qu’il était tout à fait possible et commun, de transformer de vieilles alimentations d’ordinateurs en Alimentations de laboratoire (taper ATX dans le moteur de recherche de Youtube,  tout est expliqué en détail dans une multitude de vidéos, il semble donc que ceci soit une pratique très courante de part le Monde …). Or, j’avais au fond de quelque carton, toute une pile de ces alimentations, précieusement récupérées au fil du temps, de génération en génération de démontage et d’obsolescence et qui n’attendaient qu’un coup de baguette magique avec mon fer à souder pour retrouver une seconde jeunesse ! Aussitôt dit , aussitôt fait … L’intérêt de ces alimentations, c’est que ce sont des alimentations à “découpage” qui par leur principe même évite la surchauffe des circuits par perte dues à l’effet Joule. Autre point positif, elles sont capables de se déconnecter automatiquement  en cas de court-circuit.  De plus elles fournissent plusieurs tensions continues fixes : 5 volts, 12 volts avec de fortes intensités et –5 volts, – 12 volts, 3,3 volts, et même 9 volts pour certaines. J’en ai donc utilisé et reconfiguré deux, on ne sait jamais ! Génial ! Voilà comment aller vers la décroissance acceptable en ré-utilisant des appareils à priori obsolètes … Allez dans une déchèterie, vous en trouverez par dizaines …

 

DSCF2994 DSCF2995 DSCF2996 DSCF2998

Mais là nous avons affaire à des tensions fixes. Il me fallait cependant construire un autre type d’alimentation, variable cette fois, tant en tension, qu’en courant. Et là j’ai découvert, chez WISH, un kit super intéressant à monter, valant la modique somme de 5 Euros, et qui permet à tout bidouilleur (euse) de réaliser le plus facilement du monde  une alimentation de 0 à 30 Volts, 0 à 3 Ampères. J’en ai carrément acheté deux. On ne sait jamais…

schema-Alim-Wish  S7300139 1  Dis

Ne restait ensuite qu’à trouver les boitiers pour insérer ce montage, agrémentés de ventilateurs ad-hoc et de radiateurs à ailettes histoire de ne pas flinguer le transistor de sortie en cas de fort échauffement. Des boites, des ventilateurs, des radiateurs à ailettes, des cadrans, j’en avais encore pas mal. Donc …

DSCF2999 DSCF3001 DSCF3002 DSCF3003

Pour finir, il me fallait du GROS, du LOURD… De quoi charger une batterie de voiture vite fait bien fait. De quoi tirer au moins 20 Ampères sous 12 volts. J’ai d’abord opté pour le circuit suivant, vu que j’avais tout un tas de transistors de puissance du type 2N3055 et un gros transformateur en attente dans un coin :

20_Ampere_Power_Supply_2n3055_E6798.gif

DSCF2992

Le précédent circuit voit cependant sa tension chuter fortement en cas de charge importante, de l’ordre de plus d’un volt. Cela ne me satisfait pas. Bon allez, je n’y tiens plus, je fabrique une 9ème alimentation !!! Celle-ci devra de surcroit être protégée contre l’échauffement des circuits. On arrête pas le progrès … Le secret : l’utilisation du régulateur LM 338 qui tient 5 Ampères et qui est bien plus puissant que le LM 317 qui ne supporte pas plus de 1,5 Ampère. On trouve ce circuit à 1 Euro pièce, encore une fois ce n’est pas la ruine … Ce régulateur est totalement protégé contre les court-circuits et l’échauffement, ce qui n’est pas le cas des transistors 2N 3055. Voici d’abord un schéma d’application simple pour concevoir une alimentation à tension variable à base de LM 338, mais l’intensité ne pourra pas dépasser 5 Ampères :

13v5a-adjustable-powersupply-using-lm338

En couplant 4 LM 338 on va pouvoir tirer jusqu’à 20 Ampères, sur une plage de tension pouvant aller de 3 Volts à 16 Volts et tout ça avec une bonne sécurité et une bonne stabilité de la tension.  Alors, voici le schéma tout à fait ingénieux de ce montage, qui nécessite des résistances additionnelles de puissance et un circuit annexe pour faire en sorte que les 4 LM 338 fournissent un courant semblable :

0-30V 20A High Power Supply with LM338

Et voici le montage en cours de construction et son aspect général une fois mis en boîte et équipé d’un petit ventilateur; ça va pulser !!!

IMG_1070 DSCF3016

Ouh là là qu’est-ce que je me suis régalé !!! Là, maintenant  je crois que je suis vraiment sevré de mon désir inextinguible de construire des Alimentations électroniques ! Mais au fait, pour aller avec tout ça, que je vais bien pouvoir construire maintenant ??? Et c’est ma femme qui va être contente … Encore des trucs et des machins en plus qui vont encombrer le logis … Incorrigible ce pauvre garçon !

Publié dans bidouillage | 3 commentaires

Des LEDs sinon rien …

Saviez-vous que dans un ménage moyen, l’éclairage représente environ 16 % de la consommation totale d’électricité ? S’il est bien géré, il représente un immense potentiel d’économies ! Remplacer ses anciennes ampoules est un bon début.

En effet, une ampoule à incandescence de 50 watts allumée 3 heures par jour  coûte en électricité environ 0,024 € par jour.
50 watts x 3 heures = 150 Wh/jour, donc 0,15 kWh/jour. Le calcul est le suivant : Considérant  le prix du kWh chez EDF soit 0.1244 € TTC en Heures creuses ou 0.1593 € TTC Heures pleines avec le Tarif Bleu, si ma plage d’éclairage des lampes se fait avant l’heure creuse on a donc 0,15 kWh x 0.1593 € = 0,024 € par jour. Au bout d’une année soit 300 jours par an (on enlève les jours d’absence) , c’est donc pas loin de 7 € que vous dépenserez. A multiplier par le nombre de lampes allumées !

Fort heureusement, pour économiser l’énergie, aujourd’hui, les ampoules à incandescence classiques et les ampoules halogènes disparaissent peu à peu du paysage. Tout se joue aujourd’hui entre les ampoules économiques et les LED.

1) Une ampoule « économique », également appelée ampoule fluocompacte, est en fait un tube néon miniaturisé qui convient à une douille normale.

Avantages :

  •     consomment 65 à 80 % de moins qu’une ampoule à incandescence classique
  •     durent beaucoup plus longtemps (env. 10 000 heures au lieu de 1 000 heures pour une ampoule à incandescence classique)

Inconvénients :

  •     contiennent une petite quantité de mercure : lorsqu’une ampoule économique se brise sur le sol, procédez avec la plus grande précaution en raison des vapeurs nocives de mercure.
  •     deviennent très chaudes par rapport aux LED ; elles gaspillent donc de l’énergie en chaleur, bien que ce gaspillage soit moindre que dans le cas des ampoules à incandescence ou halogènes classiques.
  •     la plupart des modèles mettent plusieurs minutes avant d’atteindre leur pleine puissance : elles ne conviennent donc pas aux endroits où la lumière ne fonctionne que brièvement (ex. toilettes) et c’est pour cela que je n’aime pas ces lampes.

2) Une ampoule LED est constituée d’un groupe de diodes électroluminescentes. Elles sont si petites qu’elles se déclinent en une multitude de formes et de modèles. Partez du principe que pour un éclairage équivalent, le nombre de watts d’une lampe led multiplié par 10 environ correspond au nombre de watts d’une ancienne ampoule.

Avantages :

  •     consomment jusqu’à 80 % d’énergie en moins qu’une ampoule à incandescence classique
  •     ont une durée de vie de 20 000 à 40 000 heures
  •     donnent directement de la lumière et chauffent moins
  •     résistent aux chocs et aux vibrations
  •     sont disponibles en différentes couleurs

Inconvénients :

  •     relativement onéreuses à l’achat, mais le surcoût est rentabilisé à terme en fonction de l’utilisation …

J’ai voulu tester… Alors j’ai cherché un peu sur Internet et j’ai trouvé des LEDS de puissance à très bas prix sur un site chinois.  J’ai commandé une LED de 50 Watts pour le prix plus que très modique de 1 Euro :

image

La particularité de ce type de LED de puissance (COB LED) fait qu’on peut les connecter directement sur le 220 Volts alternatif sans circuiterie externe d’abaissement de tension et de régulation.

image IMG_1019 IMG_1023

Une diode LED de 50 w  comme celle-ci est équivalente à une ampoule classique de 500 Watts soit la puissance d’éclairage d’un projecteur halogène, mais consomme bien moins d’énergie et dure beaucoup plus longtemps !!! Cette LED ne consomme que 200 mA. Il faut cependant l’équiper avec un petit radiateur. Et le tour est joué. On peut purement et simplement remplacer l’ampoule Halogène du lampadaire de salon par ce dispositif. Voilà, voilà. Je crois que j’ai du boulot maintenant …

 

Résultat de recherche d'images pour "lampe de salon halogène"

Publié dans bidouillage | Laisser un commentaire

Au ski avec les vieux copains en Février 2018

Comme tous les ans avec le Claude Vernède et le Jean Mi Gonnet nous voilà partis en ce 4 Février 2018 pour une petite semaine de liberté sportive sur les pentes enneigées de Mégève, notre montagne préférée. Claude nous a trouvé un logement à Flumet. Nous louons nos skis chez Skimium MOUNTAINPLUS  à Praz sur Arly, il ne nous “assomme” pas car il connait les bétians. Et c’est parti !

Comme d’habitude, nous nous distribuons les tâches ménagères et l’exécution des repas ou de la vaisselle sans même y penser… c’est le fruit d’une très ancienne collaboration !

DSCF2866

Bonne ambiance, pâté de sanglier, gratin de poireaux, fondue, croûte savoyarde, bonnes bouteilles, et rigolade à la clef.

DSCF2863 IMG_0862

Cette année nous avons eu 2 jours de mauvais temps sur 5, c’est déjà mieux que l’an passé

DSCF2842

On en a profité pour prendre quelques verres de vin chaud sur la place de Mégève, en dédaignant les vestes de ski à 7000 Euros étalées dans les devantures de certains magasins spécialisés !!!  On a préféré se soigner la santé par les plantes !!!

DSCF2847 IMG_0869 IMG_0872

Fort heureusement nous avons eu 3 magnifiques journées durant lesquelles cette année encore nous avons pu faire la nique à la vieillesse en prenant plaisir à skier encore et encore  face au massif des Aravis ou du Mont Blanc. Les pistes étaient toutes à nous car nous avions pris la sage précaution de ne pas partir durant une semaine de vacances scolaires … Bref ce fut un très bon moment de vie entre amis. Une fois de plus. Je ne me pose pas la question jusqu’à quand. Mais je sais que c’est un luxe. D’autant plus après ce que m’a dit un ami bien intentionné : “attention aux chutes à ski; à un certain âge, les fractures du col du fémur sont redoutables” … Mais pas de chutes et pas de blessés … Croisons les doigts !!!

 DSCF2936  DSCF2883 DSCF2902

DSCF2943 DSCF2889

Pano7

DSCF2871 DSCF2939 DSCF2952

Une fois de plus je ne résiste pas à ce magnifique panorama du Mont Blanc pris depuis le  haut de la tête du Torraz située à 1930 mètres  :

Pano2Mezig

Bref. On s’est bien marré et c’est tout ce qui compte car VITA BREVIS EST comme dirait l’autre …

Pour finir cette histoire, cliquez sur l’image ci-dessous pour visionner le film de nos descentes endiablées …

DSCF2836

Bon alors à l’année prochaine si tout va bien !

Publié dans ski, Sport, Vacances | Laisser un commentaire