Un poste de Radio à diode Varicap

Qu’est-ce qu’une diode Varicap ? C’est une diode se comportant comme un condensateur variable commandé par une tension. C’est un composant de choix pour remplacer un condensateur variable mécanique. L’intérêt est un très faible encombrement  et on peut faire varier la capacité de la diode à l’aide d’un simple potentiomètre. Par exemple avec la diode Varicap BB112 la capacité nominale est de l’ordre de 30 pF pour une tension inverse de 8 volts et passe à 500 pF pour 1 Volt avec une excellente linéarité et une grande stabilité. Cette importante capacité permet le fonctionnement jusqu’à la Gamme des petites et grandes ondes.

Je me suis dit qu’il serait intéressant d’allier toutes les techniques que j’ai utilisées lors de mes précédentes constructions de radio avec une commande des stations à l’aide de ce type de diode. J’ai déjà construit une radio utilisant le principe de la régénération du signal ou contre-réaction (voir ici) et j’ai aussi construit une radio utilisant un circuit d’amplification directe miniaturisé TA7642 (voir ici).

Voici donc le schéma de ma nouvelle radio associant ces 2 dernières technologies avec celle d’une commande de recherche des stations par diode Varicap :

AMreceiver1.gif

J’en profite également pour augmenter la plage d’utilisation de mon récepteur. En effet, à l’origine, le TA 7642 est adapté pour la réception des Ondes Moyennes ou Petites Ondes, voire les Grandes Ondes mais on ne peut capter les Ondes Courtes car la sensibilité de ce circuit décroît rapidement .  Alors, pour compenser, on va faire intervenir un circuit de régénération additionnel tel qu’il était utilisé dans les anciens récepteurs à lampes ! Ainsi on peut augmenter fortement la sensibilité et la sélectivité de sorte que le récepteur peut fonctionner pour détecter le début des Ondes Courtes. Pour ce circuit de contre réaction, j’ai utilisé un transistor supplémentaire, ici le 2N 3904 (on peut utiliser un BC 547  ou un 2N2222). Le signal est renvoyé via une bobine de 3 tours sur l’antenne. Avec un potentiomètre, on fait varier la tension générée pour affiner son influence sur le circuit d’accord bobiné sur une ferrite de 12 à 15 cm de long. La bobine à ondes moyennes est composée de 60 tours, la bobine à ondes courtes comporte 15 tours .

Le montage en cours de mise au point :

AMreceiver2.gif

En conclusion, la commande de recherche des stations à l’aide d’un simple potentiomètre est assez pratique et très efficace. De plus, l’association de la contre réaction au TA7642 rend ce poste de radio super sensible et beaucoup plus sélectif ! Le circuit est si sensible qu’aucune antenne externe n’est nécessaire, des dizaines de stations peuvent être reçues. Sur les ondes courtes on peut utiliser une petite antenne  mais dans la plupart des cas, cela n’est pas nécessaire. Absolument génial ! J’ai grandement amélioré l’efficacité des circuits initiaux ! De plus, c’est amusant de tester des trucs. Vive les expérimentations ! Enfin, ce genre de bricolage me permet d’oublier le climat délétère qui règne en France en ces lendemains d’élections européennes …

A propos jeangaillat

Marié, 2 enfants, Charlotte et Alexis
Cet article a été publié dans bidouillage, Electronique, radio-electricité, varicap. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s