Un récepteur avec quatre tubes miniatures russes 1SH24B

Tube Russe1

J’ai découvert que les Russes avaient encore des stocks importants de tubes électroniques miniatures, dont ils étaient passés maitres durant les années 1950 à 1980, à l’époque de l’ère de l’Union Soviétique. L’une des premières utilisations de ces tubes a eu lieu dans l’émetteur embarqué à bord de Spoutnik 1 en 1957, où leur efficacité a permis de maximiser la durée des transmissions. Par la suite, ces tubes ont été appliqués exclusivement aux engins militaires de télécommunication soviétiques, où leur immunité face à l’EMP leur donnait un avantage sur les semi-conducteurs. Les radios construites avec ces tubes étaient en service jusqu’à la dissolution de l’Union soviétique en 1991. Depuis lors, ces tubes, fabriqués par millions, sont devenus très économiques (1 à 5 dollars) et peuvent être obtenus sur eBay à partir de sources situées dans l’ancien bloc soviétique. On ne trouve pas ce genre de composants dans les matériels électroniques Européens ou Américains. Moi qui suis passionné par les tubes électroniques,  en voilà une aubaine ! J’ai donc commandé sur eBay pour une dizaine d’Euros un lot de 15 tubes miniatures 1SH24B.

Tube Russe5

On trouve tout un tas de schémas sur le Net (exemples ICI), permettant de concevoir des postes de Radio en utilisant ces tubes. Les Allemands sont très bons dans cet exercice. Le schéma suivant donne des indications sur la façon de réaliser le bobinage du circuit d’accord, ainsi que sur le brochage des lampes :

Roehren-Audion

J’ai finalement retenu le schéma suivant évoqué dans un site Web Allemand:

Capture d'écran 2019-03-23 20.22.55.png

Le circuit  est un récepteur à “régénération”composé de 4 étages et fonctionne dans la bande 5,5- 7,5 MHz. Le premier étage contient le récepteur lui-même, tandis que les trois étages suivants forment un amplificateur basse fréquence, à la sortie duquel un casque à basse impédance ou de haut-parleurs pouvant être connectés. Le signal d’antenne provenant de la borne X1 est couplé de manière inductive au circuit résonant d’entrée L2 / C1 au moyen de la bobine L1 et atteint de là la grille de commande de la pentode LA1. Le gain de cet étage, et donc le degré de régénération en retour, est ajusté par la hauteur de la tension de la grille de l’écran de ce tube (augmentation de la tension de la grille de l’écran = augmentation du gain). La tension de la grille de l’écran est ajustée par le potentiomètre P1. La tension d’entrée maintenant amplifiée est prélevée à l’anode de LA1 et partiellement réinjectée par le biais de L3 dans le circuit d’entrée. Par la suite, le signal passe dans le passe-bas RC C4 / R2 / C5. Ici, la composante haute fréquence du signal de sortie de LA1 est bloquée, de sorte que désormais seule une basse tension est disponible. Cette tension est amplifiée dans les trois étages BF suivants, de sorte qu’à la sortie BF du récepteur  soit suffisante pour faire fonctionner une alimentation basse fréquence pour casque ou haut-parleur.

Bon, bref, ce n’est pas très compliqué à construire. Il faut prendre attention à la réalisation du bobinage : L1 : 6 tours, L2 : 21 tours, L3 : 7 tours sur mandrin de diamètre 2 cms …

Tube Russe3

Le seul problème avec les lampes c’est qu’il est nécessaire d’avoir une double alimentation en continu. Dans notre cas, avec les lampes 1SH24B il faut une tension de 1,5 volts pour les filaments et une tension de 45 à 60 volts pour le circuit anodique. Au départ j’avais connecté un convertisseur élévateur DC/DC chinois ( 5 Euros sur le Net …) pour élever la tension continue de 12 volts d’une petite alimentation continue à une tension de 60 volts. Bien mal m’en a pris :  J’étais concentré. En pleine construction . Je parvenais au but. Et tout d’un coup. Scrouichhhhh et PAF ! Y’a un condo qui a explosé… Le condensateur de filtrage de mon convertisseur 12 volts/60 volts  a pété … C’est bien les trucs chinois mais ça fonctionne 2 jours … J’ai dû bidouiller une autre alimentation. Coup de bol, j’ai retrouvé dans mes tiroirs une vieille alim 48 volts que j’ai “poussée” jusqu’à 50 volts :

Tube Russe4

On remarque la faible consommation de l’ordre de 40 milli-Ampères sous 50 volts. Pour la tension de filaments j’ai utilisé une simple pile de 1,5 volts car le courant de chauffage des filaments est relativement faible. Le 1SH24B consomme seulement 13mA! De plus, le faible dégagement de chaleur de seulement 1,5 V … est excellent sur ces tubes.

Seulement voilà, c’est vraiment le bazar dans cet atelier ! Impossible ranger !

Tube Russe2

C’est la rançon de la créativité, je suppose  … En tous cas c’est de la folie, ce que ce petit tube Russe peut faire. Je suis content, ça fonctionne. Il faut une grande antenne, un long fil, et je capter Radio Chine, Radio Roumanie Internationale impeccable. Vous me direz, tout ça pour ça ? Eh oui ! Qu’est-ce que vous voulez, il faut bien que jeunesse se passe …

Amélioration : En lieu et place du condensateur variable, j’ai élaboré un circuit d’accord par Diodes Varicap … l’intérêt étant d’utiliser un potentiomètre pour le réglage des stations plutôt qu’un volumineux condensateur variable.

VaricapBB112

En reliant en série sur les broches de la bobine L2 deux diodes varicap de type BB112 de 550 picofarads , on obtiendra une capacité réduite de moitié, c’est-à-dire de 275 picofarads car, en reliant en série deux capacités de valeur identique, la capacité totale est divisée par deux.

Si l’on applique une tension positive variable de 0 à 9,1 volts (tension de travail des BB112) sur ces deux diodes varicap, on pourra faire descendre leur capacité maximale de 275 à environ 20 picofarads. On prélèvera la tension à appliquer sur ces diodes grâce au curseur central du potentiomètre. En tournant le bouton du potentiomètre vers la broche côté masse, on obtiendra la capacité maximale, c’est-à-dire 275 picofarads. En le tournant au contraire vers le +9 volts, on obtiendra la capacité minimale, c’est-à-dire 20 picofarads.

A propos jeangaillat

Marié, 2 enfants, Charlotte et Alexis
Cet article a été publié dans bidouillage, Electronique, radio-electricité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Un récepteur avec quatre tubes miniatures russes 1SH24B

  1. visocchi dit :

    Bonjour
    Ouf !!! pas de « Novitchok » dans le colis commandé . Mais attention aux composants espions
    qui peuvent permettre a Poutine de t’espionner .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s