Nouvelle de Science-Fiction : Mon MoJet préféré

Je suis un motard invétéré et j’aime beaucoup conduire ces engins. Je me demandai ce que pourrait bien ressentir un pilote sur les véhicules à deux roues (ou a deux ailes) dans quelques dizaines de siècles…
Cette histoire tente de le décrire.

image

Bon ! Autant vous le dire tout de suite : je ne suis pas raisonnable : à 80 ans sonnés je viens d’acheter une GoSpeedy 1200. Mes amis préfèrent tous se prélasser dans une cabine fermée télécommandée. Mais moi je préfère la liberté du MoJet. Dangereux mais incomparable. Et puis la GS1200 c’est le top ! Oui je sais ; d’aucuns la trouvent dépassée par rapport aux dernières mécaniques de la concurrence, mais il n’y a rien de mieux en terme de prise en main, de centre de gravité et de cohérence d’ensemble ! De plus, un moteur qui affiche plus de 50 ans de mise au point et d’évolutions successives n’a plus rien à prouver. C’est tout simplement ce que je recherche : du solide, de l’authentique ! Et de plus je suis intéressé par son comportement « toute planète ».

Je vais la chercher chez le concessionnaire de Mars Avenue, on devrait arriver dans 24h … Je suis tout impatient ! ça me fait ça à chaque fois ! Pourtant à 80 ans ce genre de sensation devrait avoir disparue chez moi ! Que nenni ! Comme dit mon voisin de cabine, changement de planète réjouit les spationautes ! Y’a pas d’âge ! En attendant je consulte encore et encore la notice technique de l’engin que le constructeur CNX publie sur le réseau.

image

Une rouge ! Je la veux en rouge !
Elle est superbe ! J’aime bien aussi les stabilisateurs latéraux et la tuyère déportée gage d’une bonne tenue de cap.
J’espère que la « bulle » protège suffisamment le pilote parce que à 500 à l’heure ça doit décoiffer !

Elle est équipé d’un châssis tout en titane pour réduire la masse. Ça c’est bon pour le comportement dynamique ! Le vortex créé par le générateur à graviphotons est réversible aussi un minimum d’inertie est souhaitable. Avec la GS on est assuré d’avoir la meilleur décélération possible en cas de besoin.

image

13 000 crédits, ça faisait quand même une jolie petite somme, le genre d’achat qu’on ne fait pas tous les jours … D’après ce que l’on me disait je ne devrai pas regretter ce prix élevé car l’engin en donne pour son argent. On allait voir ce qu’on allait voir… 1000 cv (eh oui, cette norme restrictive ancienne est toujours d’actualité) mais aucun poids, cela devrait donc être intéressant à piloter.
image

J’avais hésité à commander la Duke 735 mais je la trouvai trop chargée. Elle est pourtant pas mal non plus ! Mais bon ! j’ai fait mon choix.
Et puis il parait que la fiabilité n’est vraiment pas la même… même si le rétro freinage est extraordinaire à ce qu’on m’a dit.

Et puis le tableau de bord de la CNX est sympa:

image

Ultra-complet : compte-tour, tachymètre, consommation moyenne, 2 trips et même la jauge graduée de la batterie. Il est très lisible et les voyants sont bien placés. Cela peut être vital quand on est pris dans un orage sans visibilité… Une fois j’ai bien cru y rester ! Je ne distinguai plus du tout les instruments de bord de ma vieille W6500. Heureusement j’avais pris un casque avec visée tête haute et j’ai réussi à m’arrêter sans encombre. En tout cas c’est intéressant de voir qu’ils ont prévu la projection bulle haute intégrée ; ça c’est cool !

Chez le concessionnaire j’ai pris possession de mon nouvel engin le coeur palpitant, les mains moites… Après avoir enfilé ma combinaison synthétique, mon casque et mes gants j’ai enfourché la « bête » endormie. Contact. On tourne la clé puis la poignée. L’engin s’est mis à osciller sur ses bases puis s’est hissé en position de départ , flottant à 1 mètre du sol. Quel silence ! Après avoir déclenché l’accélérateur « ride by wire » le moteur laisse entendre un léger chuintement. J’augmente la vitesse du moteur en souplesse pour m’éloigner des zones habitées, puis j’accélère franchement. Le ventilateur du moteur placé sous la selle hurle tel une petite fusée. Amusant ! En tout cas ça pousse grave comme dirait mon fils !

J’ai les tripes qui partent dans les godasses ! Je pleure, tellement est grisante la sensation de dominer une telle puissance. Je ris à gorge déployé lorsque l’avant déleste, heureusement les gyroscopes corrigent la trajectoire et je reprends contact avec la glissière virtuelle située à 1 mètre au-dessus de la piste, sans à-coups. Au compteur je suis à 480 kms/heure ! Les autres véhicules paraissent à l’arrêt. J’accélère encore. Limite haute de propulsion atteinte le régulateur bloque l’accélération, je ne dépasserai pas les 500 à l’heure à cet endroit, un contrôleur automatique local limite la vitesse. Mais quelle accélération ! 100m départ arrêté en 1 secondes ! J’exulte. Je ralentis à 100 puis 50 kms/heure. Le frein moteur est si puissant que mes avants bras fléchissent, je dois m’arc-bouter pour résister à la pression. Je ré-accélère à fond. Incroyable. Pas la moindre inertie. La traction m’arrache les bras. Heureusement le dosseret de selle me maintient en m’empêchant de glisser en arrière . Les virages se succèdent et s’enchaînent. En appui sur l’angle je prends un pied pas possible. Pas la moindre déviation de trajectoire, le guidage automatique par la tuyère déportée est parfait. Je suis vraiment content de cet achat. Ça c’est de la bécane !

Je vais pouvoir tester la vitesse maxi sur la ligne droite de 50 kms qui m’attend.

Je passe en pilotage contrôlé : 300, 400, 500, 600 à l’heure, cela ne semble pas devoir s’arrêter ! Seul le dispositif de limitation intégré ramène la vitesse à une allure raisonnable à l’approche des zones habitées.

C’est carrément bluffant.

Ce qui est étonnant c’est ce dispositif anti gravitationnel qui permet à l’engin de rester à 1 mètre du sol sans s’écraser, comme en une sorte de lévitation. Mon petit neveu, très féru de sciences me l’a expliqué : la gravitation, l’électromagnétique, l’interaction forte et l’interaction faible font toutes partie d’une seule et même nature : la distorsion du continuum spatio-temporel. D’après ce qu’il m’a expliqué, en gros le principe en est le suivant : la rotation à très grande vitesse d’un champ magnétique déforme l’espace de façon inverse à celle d’une gravitation et a pour effet de diminuer la courbure spatio-temporelle de la gravitation environnante au champ tournant. Le mécano du concessionnaire m’a indiqué que le dispositif de motorisation de ma GS génère une force d’antigravitation répulsive analogue à l’énergie noire qui semble provoquer l’accélération de l’expansion de l’Univers, et une autre force qui permet d’accélérer le véhicule sans utiliser une quelconque fusée classique à carburant. Cette dernière force résulte de l’interaction des 5ème et 6ème dimensions de Heim, qui génère des couples de « gravitophotons », particules médiatrices de la conversion réciproque des énergies électromagnétique et gravitationnelle.

Capture d'écran 2019-01-22 19.42.21.png

Le moteur requiert un volumineux anneau en rotation autour d’une spire supraconductrice permettant la création d’un champ magnétique intense. Lorsque le courant dans la spire est assez élevé et le champ magnétique suffisamment intense, les forces électromagnétiques peuvent équilibrer la force gravitationnelle agissant sur l’anneau de telle façon qu’il puisse flotter librement et entraîner avec lui l’engin.
Je ne suis pas un spécialiste mais en tant que motjetard de base je peux vous dire que ça décoiffe ! Heureusement que la recharge de la batterie se fait en continu, via le champ induit qui est généré tout le long des voies publiques !

En cas de conduite hors des avenues équipées il faut compter 800 kms d’autonomie. Je pense que cela devrait convenir pour la plupart de mes trajets quotidiens.
Bon allez les p’tits gars assez de bla bla je retourne à mon essai.
A+

Publicités

A propos jeangaillat

Marié, 2 enfants, Charlotte et Alexis
Cet article a été publié dans Science-Fiction. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s