Qu’est-ce qu’un Geek ?

Je veux ici tenter d’expliquer cette attitude singulière dans laquelle je me suis complu durant des années. Arrivé à bientôt 62 ans je me rends compte que j’ai toujours été un “Geek”…

Une chose est sûre : un Geek c’est quelqu’un qui a une passion, qu’il partage avec une certaine communauté. Le Geek peut être totalement asocial et introverti voire légèrement « border line » , mais il adore se retrouver avec des membres connus ou inconnus de sa communauté « virtuelle » afin d’échanger longuement sur le sujet dont ils raffolent, en utilisant de préférence, pour étaler leur science, un jargon tout à fait abscons pour 99, 8 % de la population qui s’agite autour de ce petit groupe.  Aussi, entre Geeks on a  parfois des discussions inexplicables, incompréhensibles, impénétrables, obscures, mystérieuses, étranges, indéchiffrables, singulières, inconcevables, énigmatiques, indéfinissables, inexprimables, indescriptibles, illisibles, inintelligibles, embrouillées,  insondables . Mais qu’est-ce que j’aime ça !!! Cela est même une jouissance ultime de montrer à quel point on semble se comprendre alors même que de pauvres ignares alentour s’interrogeront encore longtemps sur le moindre terme utilisé ! (le GEEK est très en avance sur son temps).

Je peux aussi vous dire que le Geek que je suis pouvait prendre tous les risques, braver les pires conditions de circulation, le mauvais temps, les embouteillages Lyonnais, inventer les pires excuses auprès de sa chère et tendre,  pour se rendre dans un tout petit magasin au fin fond d’un quartier Lyonnais où l’on parlait exclusivement d’un ordinateur mythique à l’époque : l’AMIGA de Commodore qui coutait un bras… D’ailleurs j’ai dépensé sans compter pour acheter l’AMIGA 1000, puis l’AMIGA 2000, puis l’AMIGA 3000 (aujourd’hui tout cela peut être « émulé » sur un Raspberry Pi 3 !!!) + tout un tas de bazar associé pour réaliser des programmes ne servant pratiquement à rien, pour le faire parler avec une voix synthétique, pour lire et titrer des vidéo capturées avec une carte électronique bidouillée avec des dingues… Quel régal ! Oui c’est certain j’aurai pu me payer un canapé de salon beaucoup plus sophistiqué, ou refaire faire ma cuisine … Mais rien, je dis bien rien n’a jamais pu remplacer ce plaisir si singulier, cette passion si forte pour un truc qui n’intéressait que quelques fous furieux.

A ce propos, l’épouse du GEEK mérite une médaille, surtout quand son concubin lui a demandé de réciter des codes en binaires jusqu’à plus de minuit pour l’aider à reprogrammer un synthétiseur de parole improbable et bidouillé qui est en train de refroidir sur le bac à glaçons de la cuisine … Et le pire c’est que bien des objets de mes passions de GEEK ont disparu corps et bien du paysage  ! Peu importe. Il me semblait alors que  je « voyais » littéralement comment les choses allaient évoluer sur le plan d’un certain nombre de concepts techniques. Même si j’avais tort sur pas mal de changements à venir, j’étais sur un nuage. C’est un peu ça aussi, un GEEK.

Si le Geek est donc un peu arrogant dans son domaine, il peut être carrément imbuvable avec celui qui a le culot de lui montrer le peu d’intérêt qu’il porte à son sujet de prédilection. Le Geek mérite parfois des “baffes”, il se croit le centre du Monde, il est donneur de leçons, cabotin quand il se croit génial et sa passion peut rapidement devenir monomaniaque. C’est une drogue dure ! Je le sais j’ai failli me faire avoir plusieurs fois … Alors en plus de cela, aujourd’hui avec la montée en puissance de la réalité augmentée le GEEK peut se transformer en « NO LIFE » ! ça craint !

Heureusement il y a le sport ! ça c’est un bon dérivatif à la monomanie du Geek ! Le vélo en particulier … ça c’est bon.  A propos vos avez vu le dernier VAE électrique de LAPIERRE? Il a une batterie de 500 Watts/Heure et une autonomie de 80 kms. L’ordinateur de bord intégré permet de suivre tous les paramètres du parcours, vitesse, autonomie, distance parcourue et permet de piloter les différents modes de l’assistance électrique: économie, tour, sport, turbo … Je crois bien que je vais regarder cela de plus prêt ça a l’air super intéressant techniquement. Je me demande quel est l’algorithme de l’assistance et comment fonctionnent les capteurs de pédalage : rotation, pression, effort, tension de chaîne ? .. Le moteur démarre quand on appuie sur les pédales. Un capteur de pression doit certainement mesurer la déformation sur le pédalier pour en déduire le couple qu’il subit et donc la puissance de pédalage. Ce système semble plus compliqué qu’un simple capteur de rotation et certainement plus cher. Il va falloir que je trouve quelqu’un de passionné avec qui en discuter, très vite. Ma curiosité est insatiable et je veux savoir, je veux tout savoir … J’en ai donc acheté un! ( le GEEK a aussi tendance à être un EARLY ADOPTER !)

Mais le GEEK peut aussi être nostalgique et pénible avec les GEEKS d’un autre univers que le sien : par exemple le prochain qui me parle de POKEMON je lui en colle une !!!! C’est sans intérêt ! sans intérêt !!! Et tellement infantilisant … Et puis les dessins sont moches ! Ah il est où le bon vieux temps de Dungeon Master sur AMIGA ?

En fait le GEEK ne rêve que d’une chose: inventer la machine à voyager dans le temps car le Geek aime avant tout satisfaire son insatiable curiosité et là où il va, le Geek n’a pas besoin, de route …  Au fait : ça ne passe pas avec l’âge car le Geek n’a pas d’âge, le Geek ne vieillit pas car il reste un éternel adolescent !

BabProf

Publicités

A propos jeangaillat

Marié, 2 enfants, Charlotte et Alexis
Cet article a été publié dans bidouillage, Informatique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s