Oui je le dis… suite…

Notre laïcité française, si imparfaite qu’elle puisse être, permet la liberté de culte, et plus généralement la liberté religieuse.

Elle garantit donc la liberté pour les croyants de tous cultes , la possibilité pour eux de se réunir, d’éditer et de publier, de prendre la parole dans l’espace public, d’agir avec d’autres religions d’ailleurs; elle garantit donc un espace où chaque Église, chaque culte peut annoncer son message… aussi obscurantiste soit-il ! Mais elle garantit par là même et en corolaire la possibilité de vivre et d’affirmer  librement son athéisme! Comme je le fais en cet instant.

Personnellement, par coup de chance mais aussi et surtout grâce à l’Etat laïque,  la liberté que j’ai eu de vivre et de grandir dans une éducation athée, m’a permis de baigner dans un climat propre à l’étude et à la raison, dans un état de conscience « critique »  et de recul « philosophique » de nature à faciliter ma perception des contre-vérités historiques que les diverses religions ont véhiculé. Dans ma jeunesse je n’hésitai jamais à braver les vérités toutes faites et les curés bornés. Cette capacité de m’exposer, de me risquer par l’exercice non négociable et sans conditions de la raison m’a donné une grande force intérieure, et assez étonnamment un peu comme, semble-t’il la foi peut l’apporter à certains esprits religieux. Ma voie était donc toute aussi lumineuse que celui qui avait eu La Révélation !

Je n’en tire aucune gloire, car j’ai souvent éprouvé une sorte de suffisance intérieure, une sorte de sentiment de supériorité par rapport à ces simples d’esprit (pensai-je souvent alors) qui croient, que Jésus, Jehova ou Vishnou ou tout autre prophète créé de toute pièce par l’Homme, a tout pouvoir sur la matière, sur le temps, sur la vie et la mort ! Et par simple invocation de surcroit!  J’ai ainsi souvent été convaincu de la supériorité de mon jugement « scientifique » et suis avec cette vanité peut être passé à côté d’un certain nombre de messages que je n’ai pas su percevoir… Alors je me demande si ma raison, qualifiée de moderne, a pu réellement saisir la place des valeurs de l’esprit ? Je n’en suis pas sûr. Question ouverte donc…

Et puis avec les années je suis devenu plus prudent car je connais les ravages (et les limites)  du scientisme et de ses prêtres qui peuvent tout autant  que certains intégristes énoncer des vérités toutes faites et nous amener à l’Armageddon sans coup férir en jetant “le Bébé avec l’eau du bain” ! Aussi, sans remettre en cause les acquis prodigieux de la modernité, je me sens  en droit de porter un regard critique sur ses dérives.

Pour couronner le tout, aujourd’hui, les conditions semblent réunies pour un délire réactionnaire irrationnel au nom de la foi et un vacarme antireligieux au nom de la raison. J’ai cette dernière tendance…

Tout et son contraire se propageant dans un désert de sens que le monde moderne a laissé faire. Où est le progrès dans ce concert ?

Alors du coup je pense que si la Laïcité peut faciliter  l’autocritique du citoyen au sujet des dérives de ses propres traditions et  ainsi le  libérer de la tutelle de religions ancestrales, elle doit paradoxalement et concomitamment lui apporter les éléments d’informations objectifs lui permettant aussi  la critique des dérives de notre modernité.

Dans cette société mondialisée et désenchantée ou l’immédiateté règne, j’ai besoin du regard de tous ces gens qui sont différents de moi,  pour approfondir ma réflexion et ils doivent comprendre qu’ils ont besoin du mien pour que l’horizon soit gardé ouvert,  pour que la vision du monde ne soit pas unilatérale, monopolisée dans un seul sens, une seule direction, une seule version d’une dite vérité. Sans cette multiplicité de possibilités, d’être selon plusieurs SENS, il n’y aurait pas de liberté de conscience, pas de choix, pas de SENS même.

Car au final, il s’agit d’honorer la vie, si merveilleuse et si fragile, et la conscience dont la nature nous a dotée ! Et par dessus tout, la liberté de conscience…

Ainsi pour faire suite à mon article précédent, pour moi  la laïcité ne doit pas seulement libérer de la tutelle des religions, elle doit libérer également des préjugés de tous ordres, qui existent, malheureusement aussi chez les athées ! J’en suis conscient…

ça vous en bouche un coin ça non ? 

Bon ça c’est fait !

Publicités

A propos jeangaillat

Marié, 2 enfants, Charlotte et Alexis
Cet article a été publié dans Philosophons un peu, Politique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s